Marquage à chaud, débossage, sérigraphie, quelle impression pour votre personnalisation ?

De nos jours, les techniques d’impressions se modernisent et apparaissent sous différentes formes. Ainsi, il est possible de personnaliser le support, selon le goût de chacun. Qu’elle soit artisanale ou traditionnelle, tout type de finitions consiste à embellir l’imprimé. Il existe trois techniques à savoir : le marquage à chaud, la sérigraphie ainsi que le débossage.

La dorure ou marquage à chaud

La dorure à chaud est la façon idéale pour obtenir une excellente finition. Pour cela, on utilise un support imprimé à l’avance. Ensuite, on étale une pellicule métallique sur ce document ou ce papier colorié. Ainsi, la finition confère à l’impression une couverture en or, argenté ou bien avec d’autres coloris comme le rouge, le violet, bleu, etc. La découpe permet de personnaliser les éléments à dorer. En effet, la dorure s’effectue lors de l’insertion du film en métal entre le cliché et le support. Une chaleur d’environ 200°C est nécessaire pour fusionner les formes du cliché sur le document. Pour encore plus de personnalisation, il est possible d’associer la dorure avec un vernis. De plus, cette technique du marquage à chaud, peut se faire sur plusieurs types de papier.

La méthode du pochoir ou sérigraphie

Elle permet d’imprimer sur tous types de support un texte, une illustration ou un motif. À ce titre, on utilise un écran couvert d’encre ou d’une substance photosensible. Une partie de ces écrans ou pochoirs sont masqués en laissant l’encre se répartir sur la partie non couverte. L’impression est garantie par l’opacité et l’intensité de la couleur. L’avantage de la sérigraphie est de permettre une personnalisation de toutes sortes de support. , l’impression est toujours possible, que ce soit une surface plane à savoir le papier, les textiles ou d’autres surfaces non plane comme les canettes, machines, bouteilles.

La débossage ou letterpress

Cette dernière méthode consiste à personnaliser les imprimés par des motifs ou lettres vintage. En effet, cette impression typographique se fait à partir d’une pression sur le support. Le motif peut être un caractère de plomb, un cliché ou bien une gravure. Ainsi, le débossage imprime le motif ou le texte sur la partie creuse du support. Ensuite, cette dernière est enduite d’encres grasses, pour un rendu plus esthétique. D’ailleurs, l’impression s’effectue également à partir d’un encrage fluo, métallisé ou nuancé. Actuellement, la letterpress a connu une nette évolution, puisqu’il est libre d’imprimer tous types de fichiers : logos, motifs typographiques, données digitales. Certes, la qualité de la finition repose sur le savoir-faire de l’imprimeur.

L’agenda personnalisé, le goodie idéal de fin d’année
Se faire remarquer avec une clé USB personnalisée à l’image de son entreprise