L’invention de l’imprimerie signe les débuts de l’ère moderne

Les temps modernes et l’évolution de l’imprimerie sont liés intimement avec l’humanité. L’imprimerie regroupe les techniques utilisées pour reproduire les écritures et les images sur quelconque matériel de support de nombreuses quantités. Quelles sont les étapes de l’histoire marquant l’évolution de l’imprimerie et l’apparition de l’ère moderne ?

L’apparition de l’imprimerie

Dès le début du XVe siècle, ce progrès technologique est le signe d’une ère nouvelle pour l’humanité. L’impression typographie impacte considérablement sur cette évolution à grands pas. Cette technique qui s’était développée particulièrement en Chine en 1040, a été perfectionnée par Johannes Gutenberg. Ce dernier a permis d’exploiter la typographie en utilisant des lettres résistantes et mobiles ainsi que de l’élaboration d’un texte. Ainsi, il a pu imprimer la Bible en latin vers 1455. Cette invention s’est développée rapidement en Allemagne et dans toute l’Europe. D’ailleurs, c’est elle qui a permis la diffusion des idées des humanistes et de la réforme. Malheureusement, seulement 10% de la population savaient lire, et apprendre la lecture allait de pair avec la diffusion des ouvrages.

Les matériaux d’impression

Les procédés d’impression traditionnels ont évolué ont essayé de produire une impression de qualité, telle à découvrir sur le lien Bookblock. à travers les différents matériaux existants. Tout d’abord, il y a eu l’impression « à plat » qui copiait l’image sur une plaque de métal de la forme d’une imprimante. C’est ce qu’on appelle offset. Puis apparurent les procédés numériques qui utilisaient un ordinateur pour le tirage. L’image devient de plus en plus parfaite associée à des matériaux de qualité. Ensuite, il est devenu possible d’imprimer l’image sans la forme imprimante. De nos jours, on assiste à une nette évolution de l’imprimerie à travers les impressions 3 D. Ces dernières confèrent une impression en relief à partir de la superposition de couches de substances solides.

Step by step de l’imprimé

Une impression de qualité requiert un savoir-faire excellent avec des matériaux de qualité. Au début, il faut bien préparer le produit à imprimer, le contenu et l’écriture, ainsi que les matériaux nécessaires pour l’illustrer comme les dessins, graphiques, tableaux ou bien photographies. Puis, des versions de mises en page seront reproduites par un maquettiste. Cela permet d’enchaîner par la composition de texte à l’aide de machines linotype ou Monotype. À ce titre, la mise en page finale s’inspire de la maquette édictée auparavant. Ensuite, l’on procède à l’impression qui est le tirage du texte en utilisant le jet d’encre. Finalement, on passe par le façonnage en coupant le document selon le format choisi et en les reliant à l’aide des machines à relier automatisées.

Façonnage et finitions pour soigner l’aspect final d’une impression
Quand avoir recours à l’impression par sublimation thermique ?